Ben Hur | cela aurait pu être mon rêve !

Vendredi 28 Avril 2006

Ben Hur : ce ne sera pas moi !

Mardi 25 avril 2006, Catherine Gondran m'annonçait la mauvaise nouvelle, je ne serais pas le prochain Ben Hur. Je n'ai pas pleuré, je suis resté fort comme ce fameux Judas Ben Hur du best-seller écrit par Lew Wallace, adapté au cinéma par William Wyler, est aujourd'hui mis en scène au Stade de France par Robert Hossein. C'est l'occasion pour des centaines d'acteurs et figurants de revivrent des scènes mythiques comme la fameuse course de chars. Parmi eux quelques amis qui ont d'ores et déjà signé leur contrat.

 


Tout a commencé en novembre 2005 lorsque l'assistante de Robert Hossein m'a appelée. Elle voulait me voir et rapidement je me retrouvais dans son bureau aménagé pour l'occasion au Stade de France. Le temps pour elle de montrer mes photos et mon CV et je recevais un merveilleux cadeau de Noël, un entretien individuel avec Robert Hossein. Impressionnant et tout autant sympathique, nous avons pu discuter succinctement puis il m'a donné rendez-vous pour une prochaine audition. L'audition texte a eu lieu quelques jours avant février.

Même si le spectacle est entièrement en Play back, j'ai néanmoins eu l'occasion de travailler un texte du spectacle fraîchement terminé. il s'agissait de la célèbre scène du début du film : les retrouvailles joyeuses entre Messala et Ben Hur avant que celui ci ne chasse le romain s'apercevant de ces mauvaises intentions. Une semaine auparavant, j'avais reçu les textes. Je postulais à la fois pour Messala et pour le héros. J'étais aux anges. Julien Daillere m'a coaché et je pense que c'est grâce à lui et à ses conseils que durant 7 jours j'ai su me préparer à ce casting. Je ne regrette rien, j'ai su canaliser mon stresse et surtout en un clin d'œil me concentrer, monter sur le plateau et montrer exactement ce que je voulais. J'avoue être sorti de la salle, content de moi. En revanche comment ne pas être déçu de ne pas continuer l'aventure. Déçu mais pas triste, c'est pour le moment la plus belle expérience -comme audition- que j'ai eu l'occasion de vivre et je suis très content d'avoir pu vivre ça.

Cette audition fut suivi par une grande période d'attente,. Suite à un appel, Catherine Gondran me disait que j'étais pour le moment toujours en liste mais que Robert Hossein avait flashé sur un chanteur. J'imaginais un interprète actuel mais je fus très surpris lorsqu'une amie me fit part de la déclaration de Stevens, star déchu du Boys band Alliage, (dans l'émission de Delarue) qu'il venait à Paris pour rencontré le fameux metteur en scène. Je ne pu m'empêcher d'esquisser un sourire mais voila la fin était proche. Pas plus chanceux, le célèbre interprète de Baya, cédait sa place à un autre inconnu que moi. La nouvelle annoncée à la radio précédait l'appel de Catherine.

Message pour cet inconnu : bonne chance mec et profite en autant que j'en aurais profité...

Loïc


Ajouter un commentaire

Les commentaires sont vérifiés avant publication.
Nom
Message Email
Pays
Ville

Email

Site web

IP

Message